>
Vous êtes ici
» Retour à la liste
USB 3.1
Le 10 / 09 / 2014

L'IDF est comme souvent l'occasion pour les promoteurs de l'USB de faire le point sur les développements en cours. Ça tombe bien l'actualité est chargée en la matière avec l'arrivée de l'USB 3.1 et d'un tout nouveau type de connecteur réversible, le connecteur de type C. Au programme également : l'alimentation électrique par USB avec l'USB PD (Power Delivery).

Ratifié en août dernier, le connecteur USB de type C arrivera prochainement dans nos machines (voir Le connecteur USB 3.1 réversible est finalisé et bientôt en production). Une arrivée qui va se faire de manière progressive, mais dont le but avoué est bien d'évincer à terme les connecteurs d'ancienne génération de type A et de type B notamment. Si le connecteur USB de type C va coexister avec les connecteurs A et B dans un premier temps il les supplantera donc à l'avenir. Il sera bien sûr possible de trouver des adaptateurs pour brancher un ancien périphérique USB avec connecteur A ou B sur une machine avec un connecteur C. Voilà une opportunité de marché florissante pour les équipementiers spécialisés dans les accessoires USB.

Intel IDF14 - USB Type C - 1

Câble USB de type C



Avec ce nouveau connecteur, l'USB-IF propose un format de prise plus petit, plus fiable et plus facile à intégrer dans des designs de machine toujours plus fines. De plus, la prise est certes réversible, mais le câble USB n'a plus de sens : on gagne en simplicité. L'autre avantage de ce nouveau connecteur : un design conçu pour réduire (limiter ?) les problèmes de perturbation des radios avoisinantes. L'USB 3.0 pose en effet de grave soucis d'intégration à proximité de radios qui voient leur fonctionnement perturbé quand ce n'est pas le débit de l'USB 3.0 qui chute. Notre interlocuteur a ainsi évoqué le cas du Galaxy S5 de Samsung dont le connecteur micro USB s'est vu rajouter un mécanisme de timer visant à le déconnecter automatiquement après un certain temps pour éviter les interférences avec les radios du smartphone. D'après nos interlocuteurs, les CTO et COO de l'USB-IF, Samsung aurait pourtant passé beaucoup de temps à contourner ce problème sans hélas y parvenir totalement. Le nouveau connecteur de type C a été, nous dit-on, conçu dès le départ avec cette problématique en tête ce qui, on l'espère, aura des résultats probants à l'arrivée.

Intel IDF14 - USB Type C - 2

La connectique USB de type C



Parallèlement à la norme USB 3.1 et ses débits à 10 Gbps, le groupe de développement de l'USB propose en option le support de l'alimentation électrique via l'USB. C'est ce qu'on appelle l'USB Power Delivery. Le but étant de permettre à un périphérique d'en alimenter un autre et ce de manière intelligente via une négociation et la possibilité d'inverser les rôles. Ainsi mon ordinateur portable peut négocier avec ma tablette qu'il l'alimentera en électricité tandis qu'une fois l'ordinateur portable relié à un écran externe c'est l'écran qui l'alimentera et non l'inverse. Chaque périphérique compatible USB Power Delivery se doit donc d'avoir un circuit électronique supplémentaire avec une puce dont le coût n'est que d'une poignée de dollars selon un interlocuteur croisé sur le stand Renesas. L'autre avantage de cette solution : aucune dépendance logicielle, tout se passe de manière matérielle. Optionnelle au niveau de l'USB 3.1, la norme USB-PD est obligatoire avec les connecteurs de type C. Des connecteurs dont les câbles ont été rationalisés et simplifiés. S'il était un temps prévu une large variété de câbles pour faire transiter différentes puissances de courant, il n'y aura finalement que deux types de câbles : le standard avec ses 60 Watts et un câble capable d'acheminer 100 Watts toujours avec des connecteurs de type C.

Intel IDF14 - USB Power Delivery

Démonstration chez Renesas de l'USB Power Delivery : un hub USB alimente le disque Western Digital



Les premiers systèmes dotés de connecteurs USB de type C devraient voir le jour dès la fin de cette année d'après nos interlocuteurs.

 

Source: Clubic