>
Vous êtes ici
» Retour à la liste
Apple WWDC 2015
Le 08 / 06 / 2015

Comme prévu, Apple a ouvert le feu ce soir à 19h00 avec l’ouverture de sa WWDC, la conférence de l’entreprise réservée aux développeurs. OS X, iOS, watchOS font ainsi partie des sujets abordés, le prochain système pour les Mac ayant eu les honneurs de commencer.

OS X El Capitan : des performances et de nombreux petits ajouts

Le prochain OS X s’appellera donc El Capitan, un nom qui risque d’en faire sourire plus d’un. L’orientation de ce futur système sera clairement dont les rumeurs avaient parlé : l’expérience utilisateur et les performances. Pour la première fois, Apple semble s’être concentrée sur les petites choses du quotidien, comme la possibilité d’épingler des onglets dans Safari, de trouver et de couper le son dans ceux qui font du bruit, l’arrivée des gestes dans Mail pour supprimer rapidement un email ou encore le zoom sur le curseur de la souris quand on le « secoue » pour le retrouver.

Ce type d’amélioration semble légion dans El Capitan. Par exemple, depuis Mission Control, on peut sélectionner n’importe quelle fenêtre d’application et la glisser dans la zone en haut de l’écran, pour en faire une application plein écran, la manipulation inverse étant possible. Difficile de ne pas voir également qu’Apple s’est inspiré de Microsoft pour la gestion de ses fenêtres puisqu’on retrouve le mode « Snap » permettant à deux applications par exemple d’occuper facilement chacune une moitié de l’écran. Une barre existe entre les deux pour redimensionner rapidement les zones occupées par chaque application.

Apple WWDC OS X Epinglage SafariApple WWDC Metal Mac Adobe

Du côté des performances, Apple a beaucoup insisté sur l’arrivée de Metal dans OS X, alors que ce framework graphique n’existe pour l’instant que sous iOS. L’intérêt de Metal est de permettre aux développeurs d’accéder de manière beaucoup plus précise au matériel, et donc au GPU. On retrouve des avantages équivalents à DirectX 12 par exemple, avec le même type d’inconvénient : les développeurs doivent faire l’effort d’aller chercher ces nouveautés, sinon le gain en performances sera nul. Cela étant, Blizzard, Unity, Autodesk ou encore 2K Games ont annoncé qu’ils supporteraient Metal.

La première Developer Preview d'El Capitan sera disponible aujourd'hui, tandis que la version finale est prévue pour l'automne, comme d'habitude.

iOS 9 se veut plus intelligent

Après El Capitan, Apple a présenté une partie des nouveautés d’iOS 9, dont la grande mission est a priori de rendre l’ensemble des appareils plus intelligents, avec notamment un Siri plus proactif. Ici, on entre dans une concurrence de plein fouet avec le Now on Tap de Google. Les recherches de Siri sont ainsi contextuelles, les informations délivrées dépendant donc de l’activité en cours. En outre, quand on se trouve sur l’écran d’accueil, un glissement vers la droite permet d’appeler une vue de synthèse résumant l’ensemble des suggestions qu’iOS peut vous faire, basées sur les rendez-vous en approche, les SMS échangés, la fréquence des appels et ainsi de suite.

Apple WWDC Siri bureauApple WWDC Anonymat

Au cours d’une démonstration, on a ainsi pu voir comment, depuis un SMS qui venait juste d’arriver, il suffisait de dire à Siri d’en créer un rappel pour plus tard. Les suggestions sont clairement basées sur les habitudes de vie et s’enrichissent donc au fur et à mesure. Siri comprend en outre les requêtes contenant des critères multiples, telles que « Montre-moi les photos de karaoké avec Phil ». Une capacité qui s’aligne finalement avec les dernières présentations de Google, ou encore avec ce que sait déjà faire Cortana. 

Apple Pay se voit également renforcé avec le support actuel de plus de 2 500 banques. Le système de paiement sera en outre disponible dès le mois prochain au Royaume-Uni, mais il n’y a pour l’instant pas la moindre information sur d’autres pays, notamment la France. Les Londoniens auront même la possibilité de payer leurs transports en commun avec Apple Pay, une initiative qui est appelée à se répandre dans l’avenir. Enfin, Passbook sera renommé Wallet et pourra stocker notamment les cartes de fidélité.

Apple WWDC Apps Apple PayApple WWDC Apps Apple Pay

De leur côté, Notes et Plans s’enrichissent. La première gagne des options de formatage ainsi que la capacité de créer rapidement de petits dessins. La seconde confirme une rumeur insistante ces dernières semaines : l’arrivée des informations de transit. Il était d’ailleurs temps qu’Apple ajoute ces données, puisque tous les concurrents ou presque le font. Malheureusement, ces informations ne seront disponibles initialement qu’aux États-Unis et en Chine.

iOS 9 intègrera également une application qui rappellera fortement Flipboard à ceux qui en ont l’habitude : News. En fait, son fonctionnement fait à la fois penser à Flipboard et à Pocket puisqu’on pourra y lire un flux d’information, mais également s’en servir comme de dépôts d’articles. News composera un flux de base centré sur des intérêts qui ont auront été sélectionnés, mais l’utilisateur sera libre ensuite d’ajouter ses propres flux. Mais encore une fois, le service ne sera réservé dans un premier temps qu’aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Australie. Aucune information pour les autres marchés.

Apple WWDC iOS 9 NewsApple WWDC iOS 9 Multifenêtres

Mais l’un des plus gros ajouts d’iOS 9 sera le multitâche rénové pour l’iPad. Sur l’iPad Air 2, le plus puissant modèle actuel, deux applications pourront ainsi fonctionner côte à côte. Sur les autres, le multitâche évolue avec la fonction Slide Over, qui permet d’appeler une autre application par-dessus une autre, pour par exemple réagir rapidement à un évènement quelconque. Cependant, même si l’autre application reste visible, elle se met en pause et devient momentanément inactive.

iOS 9 se propose également d’améliorer divers aspects du système mobile, qui en avaient bien besoin. Il se veut ainsi plus performant et plus économe, Apple évoquant en moyenne trois heures supplémentaires d’autonomie… ce qui sera très rapidement confirmé ou infirmé à la sortie du système. Son installation ne nécessitera que 1,3 Go d’espace libre sur l’appareil, environ trois fois moins qu’iOS 8. Il semble donc que la firme ait entendu les critiques particulièrement acides sur son système de mises à jour OTA. Et puisque l'on parle d'optimisation, signalons que l'App Store sera capable d'adapter le téléchargement de l'application à l'appareil précis de l'utilisateur. Il n'enverra donc plus le binaire complet, ce qui devrait se traduire par une réduction sensible du poids des applications. Pour rappel, le Google Play Store propose déjà ces téléchargements partiels.

Apple WWDC BatterieApple WWDC Développeurs jeux

Signalons pour les développeurs que Swift 2 sera bientôt proposé, et que le langage deviendra open source d’ici la fin de l’année. On ne peut s’empêcher de penser qu’Apple suit ici le mouvement, surtout après l’annonce à l’automne dernier chez Microsoft d’un passage à l’open source pour presque tout ce qui touche à .NET. 

L’Apple Watch aura bientôt des applications natives

watchOS sera prochainement enrichi avec tout un ensemble de nouvelles possibilités. L’utilisateur pourra ainsi utiliser des photos pour modifier l’écran d’accueil, la montre affichant alors une photo différente chaque fois que le poignet est levé pour consulter l’heure par exemple. La montre pourra également agir par elle-même, ce qui fait une nette différence avec aujourd’hui puisqu’elle dépend essentiellement de l’iPhone, notamment pour se connecter. Les applications seront directement embarquées sur la montre, et non plus utilisées depuis le smartphone.

Les améliorations sont globalement très nombreuses, Apple étant revenu sur à peu près tous les aspects de son produit. Par exemple, la montre indique plus clairement où la recharge en est, et un mode Nuit fait son apparition. Time Travel permettra de son côté, un peu comme sur la Pebble, de voir les éléments précédents et suivants dans le temps. Ceux qui voulaient créer des alarmes pourront enfin le faire, la Couronne permettant alors de l’arrêter (l’écran peut repousser l’alarme).

Apple WWDC Watch Photos récentesApple WWDC Watch OS 2 molette

Et la liste des nouveautés continue de grandir : possibilité de répondre aux emails, d’ajouter un contact, d'utiliser FaceTime Audio, d’installer des applications de santé autonomes, de lancer des commandes avec Siri, d’accéder au Wallet ou encore de commander les objets de la maison qui seront compatibles avec HomeKit.

Apple confirme l’arrivée de son service Music

Pour la première fois depuis plusieurs années, le PDG Tim Cook a pu glisser un « One more thing… », en l’occurrence Music. Aussi bien application que service, Music est bien le concurrent de Spotify, Deezer ou encore Rdio que l’on prévoyait. Streaming audio, radios et contact avec les artistes sont au cœur du service, et Apple compte bien se différencier avec une manière différente de faire les choses.

En fait, Music veut devenir un moyen de contact entre les artistes et leurs fans. Ils pourront donc publier des extraits de musique, des vidéos, des photos, des messages et ainsi de suite. Rien qui ne se fasse pas déjà, mais Apple veut que son application réunisse tout au même endroit. Du coup, on y retrouve l’ensemble du catalogue en streaming, la possibilité d’écouter des radios thématiques (préparées par certains artistes comme Drake) ainsi que des clips vidéos et en partie les paroles des chansons.

Apple WWDC MusicApple WWDC Music captures

Dans Music, tout est surtout question d’interactions et de liens avec les artistes, donc de découverte. Cette fameuse découverte qui provoque des mises à jour régulières chez les entreprises de ce domaine, puisqu’elle peut répondre à l’éternelle question : quand on propose des dizaines de millions de titres dans un catalogue, comment les faire découvrir et donc acheter par les clients ? Et tant qu’à faire, Music obéit à Siri, qui peut retrouver le Top 10 d’un artiste ou d’un genre particulier, trouver un titre, une liste de lecture, et ainsi de suite. Apple semble dans tous les cas avoir accordé un soin particulier à la curation, c’est-à-dire au choix des titres composants les radios et les thèmes.

Quant au prix, il sera de 9,99 dollars pour un utilisateur, ou 14,99 dollars pour une famille de six personnes, ce qui est un tarif assez agressif. Les trois premiers mois seront en outre gratuits. Petite surprise (mais pas si étonnante), l’application sera disponible évidemment sur OS X et iOS, mais également sous Windows et… Android. Il semble qu’Apple ne veuille pas se priver des centaines de milliers de clients potentiels que ce parc mobile représente. Il s’agira néanmoins de la toute première application Android développée par Apple. La date de lancement est calée sur le 30 juin dans une centaine de pays, en tout cas pour OS X et iOS. Sur le premier, le service intègrera directement iTunes, tandis qu'il faudra attendre la mise à jour 8.1 pour le second. Quant à Windows et Android, il n'y aura rien avant l'automne.

Apple WWDC Music albumsApple WWDC Music prix

 

 

Source: NextInpact