>
Vous êtes ici
» Retour à la liste
Nouveautés Free
Le 10 / 03 / 2015

Quelques heures après Apple, Free tenait sa conférence de presse avec un mot d'ordre : « Surprise ». Comme l'avait annoncé Xavier Niel, Il était question du fixe avec une nouvelle Freebox mini 4K. Mais le mobile n'a pas été oublié et il est désormais possible de souscrire jusqu'à quatre forfaitsn Free à 15,99 euros par mois pour les abonnés Freebox.

Après le Mobile World Congress de Barcelone et la conférence de presse d'Apple, c'est au tour de Free d'occuper le terrain médiatique avec une conférence de presse, organisée seulement deux jours avant qu'Iliad ne dévoile ses résultats pour l'année 2014 (publication prévue pour le 12 mars avant l'ouverture de la bourse).

Xavier Niel vante les performances de sa Freebox Révolution

C'est avec un peu (beaucoup) de retard sur le planning initial que la conférence a finalement commencé avec l'entrée de Xavier Niel. Il rappelle tout d'abord que « notre métier de base chez Free c'est le fixe », confirmant ainsi une annonce du côté des box. Le dirigeant précise aussi que les « surprises » du jour seront disponibles dès la fin de la conférence. 

Comme prévu, il ne sera pas question d'une Freebox v7 et Xavier Niel indique que la « Freebox Révolution reste la box la plus avancée aujourd'hui ». Il revendique plus de 500 000 abonnés très haut débit, ce qui correspond à une offre à plus de 30 Mb/s selon les critères de l'ARCEP et qui comprend donc de la fibre optique et du VDSL2, mais sans détail sur la répartition entre les deux.

Afin de montrer les performances de sa Freebox Revolution, le FAI propose un petit comparatif sur le temps de zapping d'une chaine à une autre : 1,20 seconde chez Free, 2,64 secondes chez Bouygues Telecom, 2,88 secondes chez Orange et enfin 3,52 secondes chez SFR. Numéricable est par contre laissé de côté. 

Freebox mini : cinq fois plus petite avec un Player sous Android TV

Aujourd'hui, l'opérateur annonce une nouvelle box qui viendra remplacer la Freebox Crystal qui occupait l'entrée de gamme. Il s'agit d'une petite Freebox « mini » cinq fois plus petite que la Crystal. Ses mensurations sont de 11 x 15 cm, soit un peu plus petite encore que la Bbox Miami de Bouygues Telecom (15 x 15 cm).

Bouygues Telecom 

4K et H.265 pour la Freebox mini

Elle comprend toujours deux boîtiers : un Server (Freebox OS) et un Player (Android TV). Côté connectique, le premier dispose de trois ports USB 2.0, d'une sortie audio numérique S/PDIF, d'une entrée tuner TNT, d'un port Ethernet ainsi que d'un lecteur de cartes SD.

On retrouve également une sortie vidéo HDMI, du Wi-Fi 802.11n ainsi que du Bluetooth 4.0 LE. Elle est animée par un processeur A15 dual core à 1,5 GHz épaulé par 2 Go de mémoire vive. Pour rappel, la Bbox Miami exploite un processeur BG2Q de Marvell avec quatre coeurs (fréquence non précisée) avec également 2 Go de mémoire vive. 

Autre nouveauté : la Freebox mini prend en charge les vidéos 4K ainsi que le codec HECV (H.265). Si Bouygues Telecom avait annoncé travailler sur une version 4K et H.265 de sa Bbox Miami, les choses n'ont pour le moment pas été plus loin.

Android TV aux commandes de la Freebox mini 4K

Surprise, Xavier Niel indique qu'« on a décidé de faire rentrer Google dans les maisons » : le Player fonctionne en effet sous Android TV. Parmi les applications préinstallées, on retrouve Canal+ et CanalSat, mais on devrait également pouvoir profiter de l'ensemble des applications disponible pour Android TV. Free semble donc avoir trouvé un terrain d'entente avec Google au niveau d'Android, il sera intéressant de voir si cela aura des répercussions sur le cas problématique de YouTube pour certains abonnés.

Voici une vidéo de présentation de la Freebox mini 4K qui était proposée durant la conférence de presse :

La télécommande du Player peut faire office de manette de jeu. Elle intègre un micro afin de profiter de la recherche vocale, le tout exploitant les possibilités offertes par l'écosystème de Google. Il est possible de faire des recherches sur les programmes en cours de diffusion sur les chaines de télévision, ou bien directement sur le Play Store. Un nouveau guide des programmes est également de la partie. Bien évidemment, Google Cast est aussi supporté afin de diffuser du contenu via votre tablette ou votre smartphone. 

De son côté, la partie Server (qui intègre notamment le modem) est compatible avec les technologies ADSL2+, VDSL2 ainsi qu'avec la fibre optique. On y retrouve un port eSATA, quatre ports réseau Gigabit, deux ports USB ainsi qu'une entrée et une sortie audio stéréo. Un boîtier Femtocell est présent, comme sur la Freebox Révolution.

Il n'est par contre pas question d'un disque dur intégré et le FAI précise qu'« en branchant un disque dur externe sur le Server (eSata ou USB), les abonnés peuvent enregistrer leurs programmes TV et accéder à la fonction de contrôle du direct ». Le lecteur de Blu-ray n'est plus présent, il reste réservé à la Freebox Révolution.

Freebox mini

Freebox mini 4K : 29,99 € par mois. Abonés Freebox : jusqu'à 4 forfaits Free à 15,99 €

Côté tarif, il est question de 29,99 euros par mois, « sans frais supplémentaires » précise Xavier Niel, mais uniquement pour les dégroupés ou ceux qui sont éligibles à la fibre. L'option TV est incluse et il n'y a pas de frais d'accès à la boucle locale par exemple. Il n'y a évidemment par d'engagement, et les frais de résiliation sont toujours de 49 euros. Les appels vers les fixes sont inclus, mais il faudra débourser 2,99 euros par mois pour en profiter sur les mobiles.

Néanmoins, dans la fiche d'informations standardisée (FIS) on découvre une nouvelle ligne : « Conditionnement / Envoi équipements » avec un tarif de 19 euros pour la Freebox mini 4K. Pour les clients en zone non dégroupée, il faudra toujours se contenter de la Freebox Crystal qui est proposée à 35,98 euros par mois.

Bien évidemment, la Freebox mini 4K permet de profiter d'un forfait mobile à tarif réduit. Les anciens clients FreeboxRévolution peuvent également profiter d'un boîtier Freebox mini 4K en plus pour 1,99 € par mois. De plus, une migration de l'offre Révolution vers la nouvelle mini 4K sera « prochainement » possible, mais sans plus de détails sur les conditions et le coût de cette opération.

Les nouveaux clients peuvent souscrire à une Freebox mini 4K dès maintenant, tandis que les anciens clients devront patienter encore quelques jours. En guise de conclusion, Xavier Niel annonce qu'il est désormais possible de profiter d'un maximum de quatre forfaits à 15,99 euros par mois, au lieu de deux maximum jusqu'à présent. Rien ne change concernant le forfait à 2 euros : une seule réduction par abonné Freebox.

FReebox miniFreebox conférenceFreebox conférence

 

Source: Nextinpact