>
Vous êtes ici
» Retour à la liste
Windows 7: MAJ blocante
Le 16 / 12 / 2014

Microsoft doit à nouveau faire face à un souci avec une mise à jour causant des difficultés chez une partie de ses clients. Le correctif fautif peut être source d’instabilités, mais peut surtout empêcher d’autres mises à jour de s’installer ensuite.

Divers problèmes pour Windows 7 et Server 2008 R2

Les mises à jour de sécurité du mardi 9 décembre sont là depuis presque une semaine, et l’une d’entre elles cause des problèmes. Estampillée KB3004394, elle ne devait à la base que mettre à jour le Windows Root Certificate Programme, autrement le certificat racine du système. Après quelques jours malheureusement, il est apparu que cet « update » causait des difficultés sur une partie des machines.

Une partie seulement car tant que l’on se trouve sous Windows 8 ou 8.1, il n’y a aucun problème, pas plus que dans les moutures 2012 et 2012 R2 de Windows Server. Par contre, dès que l’on se trouve sous Windows 7 Service Pack 1 ou Windows Server 2008 R2, la situation change radicalement. D’une part, des instabilités ont été détectées, pouvant entrainer des plantages des applications, ou même du système.

microsoft windows KB3004394

La mise à jour bloque les installations ultérieures 

Si seuls ces deux systèmes sont touchés, ils le sont gravement. Car en plus de l’instabilité, il devient impossible par la suite d’installer d’autres mises à jour. Un composant est visiblement corrompu dans les routines d’installation de Windows, et on comprend assez vite le souci posé par une machine qui ne pourrait être plus mise à jour. D’autant que le problème ne touche pas uniquement les correctifs, mais les installations en général.

 

Ainsi, comme Robert Hallock, de chez AMD, l’indiquait récemment sur Twitter, certains utilisateurs rencontrent des difficultés pour installer un pilote sous Windows : « Si vous avez des problèmes à l’installation d’un pilote graphique, supprimez la mise à jour Microsoft KB3004394 de votre système. Mise à jour corrompue, empêche les installations de pilotes ».

Il faut supprimer au plus vite la mise à jour fautive 

Pour simplifier au maximum la réparation du problème, Microsoft fournit un exécutable permettant de nettoyer le système de la mise à jour fautive. Il est également possible d’aller fouiller dans les correctifs déjà installés pour le supprimer, mais certains trouveront sans doute l’étape de recherche assez rébarbative. Un redémarrage sera dans tous les cas ensuite nécessaire.

Il semble en tout cas qu'au moins une partie des utilisateurs sous Windows 7 aient reçu automatiquement le « correctif du correctif ». Si cette situation est bien générale, les machines devraient être réparées avant que d'autres mises à jour ne se présentent le mois prochain.

On notera enfin que si l’éditeur a changé du tout au tout sa manière de considérer la sécurité, au point d’en faire un emblème du futur Windows 10, l’ensemble est gâché régulièrement par des mises à jour causant des soucis techniques. Le cycle redémarre alors à chaque fois : avertir les utilisateurs, fournir une solution temporaire, puis redistribuer la mise à jour réparée. Ce type d’incident érode la confiance des utilisateurs dans les mises à jour, comme Apple a pu en faire les frais avec la catastrophique version 8.0.1 de son système mobile iOS.